Pour me soutenir face à ce "combat" (1ère bougie en mars dernier - il y a des anniversaires dont on se passerait bien...), beaucoup, mais vraiment beaucoup, de membres de mon entourage sont aux Abonnés Absents.  Allo ??...

Mais, dans mon malheur, j'ai une chance folle : j'ai, non pas 1, mais 2 Anges-Gardiens formidables (sinon, ce ne serait pas des Anges-Gardiens, non ?) qui, outre le fait de me regonfler aux viennoiseries, bonbons et chocolats (et je ne vous raconte pas le saucisson envoyé par Colissimo !...), rivalisent de conseils et d'idées pour me chouchouter : reprendre une activité de loisirs, faire de l'hypnothérapie, m'inscrire sur Facebook, créer un blog et... dernière en date, me soigner (en complément des thérapeutiques classiques, bien entendu !) à partir de l'Aloe Arborescens.

J'avais suivi, avec bonheur, leurs précédents conseils; alors, pourquoi pas celui-là ?! (et puis, je n'ai pas envie de me fâcher avec mes fournisseurs officiels de toutes ces gourmandises qui entretiennent si bien mon cholestérol !).

OK ! je tente l'aventure... mais ensemble, avec l'initiateur de cette nouvelle idée (non mais, faut assumer ses idées... puisque çà soigne plein de choses !).

8 jours plus tard... ce n'était pas un bouquet de fleurs qu'il venait m'offrir (dommage !!) mais de belles et longues feuilles toutes fraîches d'Aloe Arborescens.

Bon,  jeudi 25 mars 2010,  une promesse est une promesse. Quand faut y aller...

390Aloe_arborescens2_1_

L'Aloé Arborescens, 200 fois plus puissante que l'Aloe Vera, est une plante pouvant atteindre 4 m de hauteur, son tronc lui donnant la forme d'un candélabre, avec une très jolie fleur rouge-orangée lors de sa floraison. C'est une plante aux multiples propriétés, utilisées depuis des millénaires, notamment par les Egyptiens, pour soigner les blessures, les brûlures et les affections de la peau, les maux d'estomac, la digestion... mais aussi pour la momification des pharaons ! Elle portait le nom de Plante de l'Immortalité,... ce qui explique peut-être que Nephertiti et Cléopâtre l'utilisaient pour leur bain.

Il existe environ 400 variétés d'Aloé, mais seules 6 ou 7 sont cultivées et reconnues pour leurs bienfaits sur la santé. La plus connue est certainement l'Aloé Véra, l'Aloé Arborescens n'étant pas encore vraiment exploitée dans l'industrie pharmaceutique. Elle est pourtant bien connue, pour ses caractéristiques, dans les pays d'Afrique et du Japon (sous le nom de Kidaki Aloé).

Les bienfaits de cette Aloé, comme plante médicinale, ont été largement décrits de Jésus-Christ jusqu'au XIXème siècle, où ses composés chimiques ont enfin été mis à jour. Mais, ce n'est qu'au début du XXème siècle, en 1930, que l'équipe du Dr COLLINS l'utilise contre les brûlures aux rayons X. C'est le début de l'analyse approfondie de ses composants chimiques (et les médecins, toujours plus nombreux, ne cessent de lui reconnaître des pouvoirs extraordinaires).

Les preuves des bienfaits de l'utilisation de l'Aloé Arborescens sont également apportées lors de la 2ème guerre mondiale, et plus particulièrement lors des bombardements de Hiroshima et de Nagazaki, pour son action sur les brûlures provoquées par les radiations nucléaires. Son utilisation met en évidence la reconstruction incroyablement rapide des tissus brûlés, constats enregistrés et reconnus par l'Université de Chicago (Centre de Recherce sur les Brûlures et Rayonnements Atomiques).

En 2ème partie du XXème siècle, plusieurs témoignages de Moines et Religieux, ayant utilisé l'Aloé Arborescens pour soigner les pauvres, rapportent des milliers de témoignages de guérison "miraculeuse", notamment sur des cancers en phase terminale (cf. livre du Père Romano Zago "Du cancer, on peut guérir").

L'Aloé Arborescens : un concentré de principes actifs, aux indications considérables et utiles pour l'organisme...

Ses propriétés sont nombreuses : anti-inflammatoire, antivirale, antiseptique, anti-douleur, anti-oxydante, anti-bactérienne et anti-mycosique, Stimulant du système immunitaire, du système épithélial (favorise la régénérescence des tissus), Immuno-modulateur, Régulateur de l'hypoglycémie et du diabète, de l'appareil digestif, de l'appareil circulatoire, Elimination des toxines, Rhumatismes, et Prévention du cancer par son pouvoir inhibiteur sur la naissance et le développement des cellules cancéreuses.

La composition même de la plante, ou la recette (en cure d'urgence ou cure d'entretien), je vous l'indiquerai dans un prochain billet... si vous le souhaitez.

Cette information, fruit de recherche de documentation, de conseils de spécialistes et de test personnel, ne peut être considérée comme un avis médical ou comme des conseils individualisés. En cas de problème de santé supposé ou avéré, se rapprocher d'un médecin ou d'un professionnel de santé