plants_d_alo__001

De nos jours, notre système immunitaire est exposé à de nombreux facteurs stressants et nécessite un soutien ciblé et naturel pour remplir toute sa fonction de protection contre les rayons, les poisons et autres produits nocifs présents dans notre environnement et notre alimentation. La cortisone, les antibiotiques et les divers traitements lourds et coûteux ont souvent une efficacité relative...

Pour rappel du précédent article du blog, les civilisations anciennes, comme la Grèce Antique ou la Chine, avaient préssenti les effets bénéfiques de l'aloé arborescens,  également extrêmement populaire au Japon, où il est utilisé pour traiter de nombreux problèmes de santé. De même, les tribus de bédouins et les guerriers Touaregs du Sahara connaissent bien cette plante originaire d'Afrique,  qu'ils nomment "Lys du Désert" et  utilisent comme base de soins.

Mais, il a  fallu attendre des recherches toutes récentes (des centaines d'études scientifiques ont été publiées sur le bénéfice médicinal de cette plante) et le prosélytisme d'un moine brésilien pour donner à cette plante toute sa valeur de remède. En effet, au Brésil, les autochtones utilisent l'aloé arborescens pour guérir le cancer. Ce moine Franciscain, Frei Romano Zago, en ayant entendu parler, l'expérimenta dès 1988 et, devant les nombreux cas de guérisons, a écrit un livre sur ses expériences. Son ouvrage "Cancer tem cura" (On peut guérir du cancer) en est à sa 25ème édition.

Des études menées in-vivo et in-vitro démontrent que non seulement la prise d'aloe arborescens diminue le nombre de cellules cancéreuses, mais qu'elle est utile pour prévenir le cancer, grâce à son pouvoir inhibiteur sur la naissance et le développement des cellules cancéreuses.

Les mécanismes d'action de l'aloe arborescens ne sont pas tous connus. On sait que c'est un stimulateur des défenses immunitaires, ainsi qu'un immunomodulateur (cf. article précédent), 200 fois plus puissant que l'aloé véra. La guérison est accélérée là où le corps en a besoin, par la forte pénétration des différents composants de l'aloé, tels que la linine, les enzymes protéolytiques ou les polysaccharides. Ce pouvoir de pénétration et de régénération de tissu mort permet d'obtenir une base solide sur laquelle le tissu assaini sera reconstitué par l'acide aminé composé.

L'efficacité est donc obtenue grâce à l'action d'enzymes protéolytiques du gel de l'aloé, qui dissolvent et assimilent les cellules mortes et améliorent le processus de régénération de nouvelles cellules saines, grâce à sa pénétration dans les tissus. Il stimule la croissance cellulaire, en accélérant le processus de cicatrisation.

Mais, outre ces propriétés immunitaires et anti-cancéreuses, et pour rappel, ses autres propriétés sont larges (antipyrétique, anti-douleur, anti-rhumatismal,  anti-inflammatoire, antinévralgique, antibactérien, anti-oxydant, anti-mycosique, régulateur de l'hypoglycémie et du diabète, nourrissant et éliminateur de toxines, régulateur de l'appareil digestif et circulatoire,   stimulant cellulaire, stimulant du système immunitaire et épithélial - avec des qualités curatives exceptionnelles pour les brûlures, surtout celles par radiations) et ses  indications sont nombreuses (liste non exhaustive) : eczéma, cicatrices disgracieuses, orgelets, mycoses, candida albicans, pellicules, hyperplasie bénigne de la prostate, anxiété et dépression, mauvaise circulation, acidité d'estomac, gastrite, ulcère peptique, cors, furoncles, arthrite, polypes intestinaux, polypes utérins, suées nocturnes, certaines paralysies, certaines surdités, constipation, excès de cholestérol, normalisation de la tension artérielle, calvitie, sinusite, lupus, herpès, psoriasis, certaines épilepsies, pied d'athlète, ongles cassants, acné, rhumes, indigestion, ulcère variqueux, ulcères de la rétine, toxoplasmose de l'oeil, perte de l'odorat, brûlures (dont brûlures radiothérapiques), coups de soleil, etc...

plants_d_alo__005

La composition chimique de l'aloé arborescens

Pour 100 g de feuilles :

7% de protéines, 2% de lipides, 22% de cénéri total des minéraux de la plante, 70% d'hydrates de carbone (comprenant nombre de glucides simples et complexes) et un pourcentage, quantitativement et biologiquement important de vitamines, acides aminés et toutes autres molécules organiques naturelles, caractéristiques les plus diverses, représentant une partie du principe très actifs, biologiquement efficace caractérisant l'aloé (dont : les vitamines B1-B2-B3-B6-B12, C, acides foliques, fer, magnésium, calcium, zinc, potassium, manganèse, cuivre, bore, enzymes, glucose, polysaccharides, 18 acides aminés, etc...)

Comment consommer l'aloé arborescens ?

Ci-après, je vous indique la recette traditionnelle de "jus frais d'aloe arborescens", aussi simple et rapide à réaliser qu'un jus d'oranges frais.

pr_pa_Alo__Arborescens_001

Il vous faut :

* un petit couteau économe * une balance de cuisine précise (à lecture digitale) * un petit mixeur (diamètre max de 10 cm), pour permettre aux feuilles d'être aussitôt récupérées par les lames coupantes, sans adhérer aux parois du bol * un flacon opaque de 100 ml (récupération possible de bouteilles de sirop, souvent en verre foncé) * une cuillère  ou une seringue graduée en ml

* du miel et de l'alcool (type eau-de-vie, whisky).

Réalisation :

Fabriquer la boisson dans un minimum de lumière ambiante.

Essuyer la feuille d'aloé avec un papier humidifié d'eau vinaigrée.

Avec le couteau-économe, supprimer juste l'extrémité des petites aiguilles sur les bords de la feuille, sans enlever la peau.

Placer le petit mixeur sur la balance et faire la tare (0), puis y couper directement dans le bol, des petits tronçons de 35 g de feuilles.

pr_pa_Alo__Arborescens_006

Ajouter 50 g de miel, soit un total de poids de 85 g.

Puis ajouter une cuillère  d'alcool (soit environ 5 ml : vous avez bien un(e) infirmièr(e) dans votre entourage, qui se fera un plaisir de vous faire cadeau d'une petite seringue...) et broyer sans perdre de temps.

Broyer par intermittence de 5 à 10 secondes (pour éviter de faire chauffer la plante) jusqu'à réaliser un jus le plus fin possible, qui sera d'un très beau vert vif.

pr_pa_Alo__Arborescens_009

Verser rapidement, sans filtrer, dans un flacon opaque et refermer. (A titre personnel, je recouvre le flacon de verre d'un papier aluminium, pour éviter les contacts avec la lumière à chaque ouverture du réfrigérateur ou lors des versements en cuillère).

pr_pa_Alo__Arborescens_023

Stocker le flacon dans la partie la plus froide du réfrigérateur.

La conservation des feuilles (environ 4 semaines) se fait avec les feuilles enveloppées dans leur papier d'origine et stockées dans un contenant avec couvercle, dans la partie la plus froide du réfrigérateur.

pr_pa_Alo__Arborescens_026

Utilisation :

Au moment de l'utilisation, bien agiter le flacon et protéger le jus de la lumière au moment de remplir la cuillère.

Consommer à jeun, au minimum 15 à 30 minutes avant les repas. La saveur de cette boisson est légèrement amère mais très facilement supportable. (Personnellement, je déteste le whisky, et ne le supporte pas dans cette préparation que je trouvais, pour le coup, très amère;  je réalise donc cette recette avec du rhum Négrita).

En cas d'interdiction médicale d'absorber de l'alcool, remplacer celui-ci par du jus naturel de légumes variés ou de fruits.

Posologie d'une cure d'entretien :

Il est conseillé de prendre seulement une demi-dose les 3ers jours (prendre des cuillères à café et non des cuillères à soupe), puis de passer à la cure classique.

1ère phase : 10 jours (dont 3 à demi-dose) de prise à raison d'une cuillère à soupe (15 à 30 mn) avant les 2 à 3 repas.

2ème phase : arrêt de 10 jours

3ème phase : reprise de 10 jours à raison de 2 à 3 cuillères/jour.

Cette cure d'entretien se fait au rythme saisonnier : 4 prises par an sont conseillées (début Février, Mai, Août et Novembre).

jus_alo__d_tail

Pour un traitement "d'urgence" :

(=  urgente nécessité de remise en forme).

1ère phase : prise du traitement pendant 10 jours (dont à demi-dose les 3ers jours) : 2 cuillères à soupe par repas

2ème phase : arrêt de 3 à 5 jours

3ème phase : reprise, sur un total de 20 à 30 jours. Bien persévérer jusqu'à obtention des bienfaits attendus.

En cas de voyage, et bien qu'il soit conseillé de réaliser la préparation au fur et à mesure (environ 90 ml), il est possible de réaliser un volume de boissons plus important. Préparer alors, en une seule fois : 175 g d'aloé + 250 g de miel + 25 ml d'alcool. A stocker dans un flacon opaque d'un demi-litre, et conserver au frais et dans l'obscurité.

Cette 2ème cure personnelle est en cours de réalisation avec les feuilles d'un sympathique producteur du Maine et Loire, qui vend également des plants (et certains d'entre vous m'aviez contactée pour savoir où en trouver). Vous pouvez accéder à son site dans mes liens permanents de la page d'accueil à TIJOU FLORICULTURE (Catégorie "Utile") ou cliquer ici :

http://www.tijou.fr/

N'hésitez pas à le contacter de ma part.

Petite suggestion personnelle : commander directement 2 x 3 feuilles, quantité nécessaire pour réaliser une cure.

Contre-indications : Femme enceinte.

Effets collatéraux : peut exceptionnellement provoquer, dans les 1ers jours, des diarrhées modérées ou de petits boutons sur le corps, cédant très rapidement.

Cette information, fruit de recherche de documentation, de conseils auprès de spécialistes et de test personnel, ne peut être considérée comme un avis médical ou comme des conseils individualisés. En cas de problème de santé supposé ou avéré, se rapprocher d'un médecin ou d'un professionnel de santé. 

bouteille_alo_

*****