seul 

Je voulais simplement te dire

Que ton visage et ton sourire

Resteront près de moi sur mon chemin.

Te dire que c'était pour de vrai,

Tout ce qu'on s'est dit, tout ce qu'on a fait,

Que c'était pas pour de faux, que c'était bien. 

Faut surtout jamais regretter, 

Même si çà fait mal, c'est gagné, 

Tous ces moments, tous ces mêmes matins.

Je vais pas te dire que faut pas pleurer,

Y'a vraiment pas de quoi s'en priver, 

Et tout ce qu'on a pas loupé, le valait bien.

Peut-être on se retrouvera

Peut-être que, peut-être pas,

Mais sache qu'ici bas, je suis là.

Ca restera comme une lumière, 

Qui me tiendra chaud dans mes hivers,

Un petit feu de Toi qui s'éteint pas...

                                                                                                                                                   (JJ Goldman, "confidentiel")

hommage keny

En ce milieu d'après-midi du 30 décembre 2015, un message de ton papa me prévient  pudiquement que tu viens de partir...

Parti rejoindre Fabien, ton petit copain de combat, au Paradis des Enfants Courageux du CHU de Nantes, après avoir si longuement et courageusement lutté contre cette saleté de maladie.

J'avais fait ta connaissance en décembre l'année dernière en étant la première à t'amener, chez toi, le calendrier des sapeurs-pompiers et mon foulard d'apparât des Sapeurs-Pompiers, pour lesquels tu avais une grande passion et un grand respect.

Tous les "Hommes du Feu" t'ont bien rendu ce respect en répondant massivement à mon appel sur ce blog pour t'envoyer des 4 coins de la France, mais aussi de l'Etranger, ce fameux calendrier (article ICI), faisant de toi au passage une vedette des médias nationaux... et des casernes de Loire Atlantique où tu avais été invité et étais devenu une véritable mascotte.

Crois-moi, Petit Keny, que cet après-midi, ces grands bonhommes du Feu seront tout aussi tristes que moi.

Toute infirmière que je suis,  habituée à cotoyer la maladie, j'ai été impressionnée jusqu'au bout par ta détermination, ton sourire, ta bonne humeur, malgré tes 4 récidives. Jamais une plainte, toujours ces yeux malicieux qui m'avaient fait littéralement craquer lors de notre première rencontre.

Je suis infiniment triste cet après-midi, mes larmes ne cessent de couler, mais je suis très fière et très heureuse d'avoir fait un tout petit bout de chemin avec Toi, Captain'Courage !

Respect pour ton combat et maintenant repose en paix. Sois assuré que ceux qui ont croisé ta route ne t'oublieront pas. Jamais...

Mille bisous Keny.

bisous keny 

Les commentaires ne seront pas autorisés sous ce post.

Vous pourrez les écrire, si vous le souhaitez, sur le même article de la page Facebook des Malices de Cathy.

Mais, avant tout, pour marquer votre solidarité, je vous invite à participer aux défis "calendrier-pompier 2016" et/ou "chèque de 2 €" (pour tous) que vous trouverez sur cet article ICI , Keny devait parrainer cette opération, il avait à coeur qu'elle aboutisse. En sa mémoire, faisons que son rêve d'aider ses petits copains de combat prenne vite forme.

Merci à tous de partager cet article et de participer pour lui.

Et si vous voulez participer au pot commun pour Keny : ICI

portant un coeur